La France va « exiger » la libération de Salah Hamouri, assure sa famille”, L’OBS

ossier « suivi très attentivement »
Arrêté le 23 août dernier chez lui, à Jérusalem-Est, par l’armée israélienne, Salah Hamouri est depuis placé en détention administrative, sans que sa famille ou ses avocats ne connaissent précisément l’accusation dont il fait l’objet. Les autorités israéliennes le suspecteraient de liens avec le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), une organisation marxiste placée sur la liste des organisations terroristes d’Israël. Une accusation qu’il dément.

Contacté par « l’Obs », l’Elysée affirmait vendredi que le dossier était « suivi très attentivement ». Et promettait que « le droit à exercer la protection consulaire » pour Salah Hamouri avait été réclamé auprès d’Israël, comme le demandait a minima le comité de soutien du père de famille.