Déclaration sur le second renouvellement de la Détention administrative du HDR Salah Hammouri

Aujourd’hui, le 4 septembre 2022, à quelques heures seulement de sa libération prévue de la prison de
Hadarim, l’occupation israélienne a renouvelé la détention administrative de Salah pour trois mois
supplémentaires.
Une fois de plus, ni Salah ni ses représentants légaux n’ont été informés de cette décision laissant
Salah, sa famille et ses proches dans un état d’anxiété continue et de détresse psychologique.
Salah, a été arrêté le 7 mars 2022 et a reçu un ordre de détention administrative de trois mois le
10 mars. La détention a été renouvelée le 5 juin et est maintenant reconduite pour la deuxième fois
consécutive.
Pendant sa détention, Salah a été harcelé à plusieurs reprises ; l’action la plus grave prise à son égard
étant son transfert forcé le 27 juillet à la prison de haute sécurité de Hadarim. Cette action était une
mesure de représailles par les autorités israéliennes à une lettre écrite par Salah au Président français
Emmanuel Macron, à l’occasion du 14 juillet, l’exhortant à agir pour obtenir sa libération.
Le 4 août, les avocats de Salah ont déposé un recours devant la justice israélienne pour une demande de
libération. Cette demande a été rejetée le jour même par le tribunal militaire sur la base de preuves
tirées du « dossier secret »
La détention administrative de Salah, sans inculpation ni jugement, est basée sur des « informations
secrètes » qui peuvent être utilisées pour renouveler indéfiniment son emprisonnement. Environ 743
détenus administratifs palestiniens sont actuellement dans les prisons israéliennes confrontées aux
mêmes pratiques illégales, systématiques et arbitraires de l’occupation israélienne et aux campagnes de
harcèlement systématique et continue pour réprimer les droits humains des palestiniens.

Les défenseurs des droits humains (DDH) et la société civile.

À la lumière de ce qui précède, la campagne Justice pour Salah appelle à :
 La libération immédiate de Salah de la détention administrative
 Mettre fin à toutes les menaces d’expulsion contre Salah.
 Mettre fin à toutes les politiques de révocation d’identité et d’expulsion à Jérusalem
 Cesser tout harcèlement de Salah et lui permettre, ainsi qu’à sa famille, de vivre librement à
Jérusalem.

Contexte :
Salah, âgé de 37 ans, est un Palestino-français de Jérusalem, un ancien prisonnier politique et un DDH de
longue date, il fait l’objet de persécutions israéliennes depuis l’âge de 15 ans lorsqu’il a été blessé par
balle durant l’année 2000.
Il a été arrêté pour la première fois à l’âge de 16 ans et depuis, il fait face à des poursuites judiciaires et
à un harcèlement administratif par les autorités d’occupation israéliennes, y compris six peines
d’emprisonnement et des arrestations arbitraires, plusieurs interdictions de voyager, il a dû payer des
cautions et amendes exorbitantes, il a été assigné à résidence et séparé de sa famille.
De plus son téléphone a été mis sous surveillance et attaqué par des logiciels espions, Plus récemment,
son statut de résident de Jérusalem a été révoqué et il est sous la menace d’ une déportation forcée de
Jérusalem