Salah Hammouri exhorte la Cour pénale internationale d’enquêter sur les crimes d’Israël à Jérusalem

Jérusalem, New-York, Paris. 16 mai 2022. Dans une nouvelle soumission à la Cour pénale internationale (CPI), l’avocat franco-palestinien Salah Hammouri détaille des années de persécution et de nouvelles tactiques pour transférer de force les Palestinien·nes de Jérusalem-Est occupée. Il demande à la Cour d’accélérer l’enquête sur les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité perpétrés par des responsables israélien·nes, notamment en ce qui concerne le transfert forcé et l’expulsion des Palestinien·nes de Jérusalem-Est. L’avocat et militant franco-palestinien Salah Hammouri, dernièrement réincarcéré, demande à la Cour pénale internationale (CPI) d’accélérer l’enquête sur les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité par des responsables israélien·nes, notamment en ce qui concerne le transfert forcé et l’expulsion des Palestinien·nes de Jérusalem-Est. Dans une nouvelle communication à la CPI, il raconte des années de harcèlement et d’abus de la part du gouvernement israélien en raison de son militantisme et l’élargissement de ses tactiques, notamment la suppression de sa résidence à Jérusalem-Est, la séparation forcée de sa femme et de ses enfants, et maintenant son emprisonnement accompagné de menace d’expulsion.