DEMANDE DE LIBERATION DE SALAH HAMOURI

Depuis le 10 mars 2022, Salah HAMOURI, notre confrère franco-palestinien, avocat au Barreau de Ramallah, est détenu au sein de la prison d’OFER.

Sa détention administrative, d’une durée de trois mois renouvelables, fait suite à une interpellation du 7 mars 2022 dont les motifs n’ont pas été communiqués.

Malgré les demandes du quai d’Orsay de connaître les causes de la détention administrative de ce citoyen français, l’État israélien s’obstine à faire état de lapidaires raisons sécuritaires, prétextant que Me HAMOURI « menace la sécurité de la région ».

Le dossier afférent à cette détention est inaccessible, aux avocats de Salah HAMOURI comme à l’État français.

Depuis sa libération d’une détention similaire arbitraire, le 30 septembre 2018, Salah HAMOURI exerce le métier d’avocat, défenseur de prisonniers politiques palestiniens pour l’ONG Addameer.

A ce titre, il défend ses clients devant les tribunaux militaires israéliens, et doit leur rendre visite dans les geôles israéliennes.

Les autorités israéliennes tentent, depuis le 3 septembre 2020, de révoquer le droit de résidence à Jérusalem de Me HAMOURI. Ce dernier multiplie les recours, mais se voit contraint de rester sur le territoire pour éviter que les autorités israéliennes lui en refusent l’accès.